Ajouter à une liste de favoris

Amoureux de la nature et des animaux sauvages ? À la recherche d’une idée d’activité en famille ? Alors n’attendez plus pour partir à la découverte de Biotropica ! Deuxième site le plus visité dans l’Eure et classé parmi les meilleurs parcs zoologiques de Normandie, Biotropica accueille de nombreuses espèces animales. Entre forêt tropicale, jardin d’Asie et brousse Africaine, le dépaysement est total !

Un centre animalier dans l’Eure

Niché à Val-de-Reuil dans l’Eure, Biotropica est un parc zoologique qui abrite 1 400 pensionnaires à poils, à plumes et à écailles. À travers des décors uniques et dépaysants, partez à la rencontre de ces animaux venus du monde entier : mammifères, oiseaux, poissons, amphibiens ou encore reptiles dont les particularités de certains vous impressionneront !

À notre arrivée, nous rencontrons François Huyghe, directeur du parc depuis 2015, qui nous livre son histoire : alors qu’il travaille à Cerza, il a l’idée d’aménager un espace tropical accessible au public tout au long de l’année. Après réflexion, il décide, avec les équipes du zoo, de créer un second parc animalier. C’est ainsi que Biotropica ouvre ses portes en 2012. Depuis, le parc s’est agrandi et occupe désormais une superficie totale de 10 hectares accueillant plus de 130 espèces différentes.

Des décors dépaysants

François Huyghe n’est pas du genre à rester enfermé dans son bureau : vétérinaire de formation, il participe activement à la vie du parc et n’hésite pas à mettre la main « à la patte » avec son assistante zoologique et son équipe de 5 soigneurs. Ensemble, ils partagent une vision commune du bien-être animal : loin d’être des attractions, il est nécessaire de prendre soin de ces petits êtres vivants.

La conservation des espèces au cœur des priorités

Biotropica œuvre quotidiennement pour la préservation animale en accueillant des espèces menacées ou en danger critique d’extinction qui représentent 20% des pensionnaires. Le parc s’investit également dans des programmes de protection comme pour le panda roux, les tortues géantes d’Afrique de l’Est, le dragon de comodo (avec encore seulement 1000 individus dans la nature) ou encore le paresseux dont il a été pendant longtemps le seul parc en France à travailler pour la sauvegarde de cette espèce.

Le panda roux et le dragon de komodo

Des programmes de reproduction sont également conduis dans l’espoir de pouvoir, à plus long terme, réintroduire dans la nature certaines espèces en voie de disparition. C’est par exemple le cas du faux gavial d’Afrique, un crocodile au nez allongé, dont il reste environ 300 individus dans la nature. Il y a 40 ans, alors qu’il était bébé, Léon, l’un des Faux gavials du parc, a été retrouvé dans le manteau d’un homme suisse qui descendait de l’avion en provenance du Togo. Il a alors été confié à un parc animalier avant d’arriver à Biotropica en 2012 où il a ensuite fait la connaissance de sa congénère Leila. En 2018, ils ont tous deux donnés naissance à 7 bébés, donnant l’espoir de pérenniser un jour l’espèce. À ce jour, il s’agit du seul programme de reproduction en captivité en Europe, mené en partenariat avec des associations locales d’Afrique de l’Ouest.

À la découverte des 7 jardins animaliers

Telle une réserve animalière, le parc de Biotropica s’étend sur 10 hectares. Il se compose d’un parcours en intérieur et d’un second en extérieur. Au total, ce sont 7 jardins animaliers ouverts à la visite. Nous débutons par la Serre tropicale qui abrite une riche biodiversité mêlant végétation abondante et animaux exotiques. Sur le chemin, nous faisons la connaissance des tortues sillonnées et des raies Léopoldi, de magnifiques poissons noirs à pois dorés, dont le milieu naturel est menacé. La serre est aussi l’occasion de découvrir une espèce rare, celle des musaraignes-éléphants que l’on ne retrouve dans aucun autre zoo de France ou encore la petite grenouille azur à la peau bleue.

Entre cascades et vues imprenables, nous croisons un aquarium abritant une espèce insolite, le silure tigre, un poisson à la robe tigrée et aux barbillons semblables à des moustaches. D’autres aquariums regroupent des poissons d’eau douce menacés ou disparus dans la nature tels que l’énorme arapaïma qui règne en maître. Dans la serre des oiseaux, où les perroquets circulent en liberté, nous faisons la connaissance des loriquets arc-en-ciel qui volent à notre hauteur et frôlent les cheveux des visiteurs. Bien sûr, n’oublions pas de parler des tamarins pinchés et tamarins empereurs, de petits singes à l’attitude rigolote !

Le loriquet arc-en-ciel, les tortues sillonnées, les grenouilles azur, le tamarin empereur et l’un des nombreux aquariums du parc

Nous décidons ensuite de faire une pause à la Ravenala, le restaurant éco-responsable du parc. Ici, l’huile de palme est proscrite et les produits sont locaux. Et cerise sur le gâteau, il n’est pas rare d’avoir pour voisins de table les pigeons couronnés qui déambulent librement dans la serre ! Une fois rassasiées, la visite reprend pour découvrir le parcours extérieur avec la Crique des manchots où certains font le spectacle en déambulant le long des vitres pendant que d’autres se reposent sur le bas-côté. Nous rejoignons ensuite le Bush australien et faisons la connaissance de mammifères sauteurs bien connus que sont les kangourous ou encore les wallabies qui gambadent en liberté dans l’enclos et s’approchent à quelques centimètres de nous.

Les manchots, le wallaby et les kangourous

Vient ensuite la Brousse Africaine. La pluie avait fait se cacher les suricates qui, à la première éclaircie, sont sortis de leurs trous par dizaines. Ce fut un spectacle, rythmé par les « whaou » des enfants. Un peu plus loin, c’est un félin au tout autre gabarit que nous rencontrons : l’impressionnant guépard du Soudan. Puis nous arrivons dans le Jardin d’Asie, pressés de voir le célèbre panda roux. Bien qu’endormi au fond de sa cabane, nous étions ravies d’apercevoir le bout de son nez. Sur le chemin, nous rencontrons une espèce devant laquelle nous sommes restées plusieurs minutes, émerveillées par tant de mignonnerie : les loutres naines !

Le décor de la Brousse Africaine, les suricates et le Jardin d’Asie

Le temps défile, nous décidons de descendre jusqu’au Lac des pélicans pour une balade de 15 minutes environ autour du plan d’eau sur lequel oiseaux en tous genres viennent chasser et se reposer. La fin de notre visite s’effectue dans la Ferme des enfants où vivent les animaux en liberté. Nous faisons la connaissance des chèvres qui font le bonheur des plus petits !

Le Lac des pélicans et la Ferme des enfants

Notre petit faible : passer une journée avec les soigneurs du parc !

Biotropica offre la possibilité de découvrir le métier de soigneur animalier et de s’immerger le temps d’une demi-journée dans la vie du parc. Accompagné d’un professionnel, profitez de cette occasion pour voir de plus près les animaux en préparant et distribuant leurs repas. Une bonne manière d’éduquer petits et grands à la préservation animale tout en s’amusant. Et si vous hésitez encore, sachez qu’une partie de l’argent est reversée à des programmes de sauvegarde.

Prolongez le séjour au Centre de Loisirs de Léry-Poses

Pendant les vacances ou pour un week-end nature en famille, prolongez votre séjour en explorant les alentours de Biotropica. À quelques pas, vous pourrez découvrir la base des Loisirs de Léry-Poses qui propose une multitude d’activités pour tous les âges et toutes les envies. Il vous sera également possible de louer un lodge sous forme de chalet tout confort au sein même de la base de loisirs, pour profiter au maximum de l’environnement calme du site.

Pour plus d’informations, consultez www.lery-poses.fr ou l’Office de Tourisme Seine-Eure.

Informations pratiques

Biotropica est ouvert toute l’année, dimanche et jours fériés inclus (hormis le 25 décembre et le 1er janvier), de 9h30 à 17h30 et de 9h30 et 19h en juillet et en août.

  • Entrée du parc accessible aux poussettes et aux personnes à mobilité réduite.
  • Prévoir une demi-journée pour profiter de l’ensemble du site.
  • Tarifs : gratuit pour les moins de 3 ans – 10€50 pour les enfants de 3 à 11 ans – 14€50 à partir de 12 ans.

Pour plus d’informations, consultez www.biotropica.fr/infos-pratiques.