Ajouter à une liste de favoris

L’Eure recèle de bonnes tables et de bons chefs cuisiniers, de restaurants gastronomiques ou bistronomiques salués par le guide Michelin, de petites adresses qui fleurent bon le terroir et d’étoilés qui subliment la gastronomie française. Mais derrière les fourneaux de quelques maisons « se cachent » des femmes chefs, des restauratrices gourmandes et inspirées qui aiment cuisiner et régaler les papilles de leurs convives. Cathy, Christele et Fanny, 3 cheffes au féminin nous dévoilent un peu de leur histoire et de leur amour pour la cuisine.


Cathy Ouvrir, un caractère gourmand

La Tourelle Gourmande est née autour d’une histoire d’amour culinaire. Ici, c’est Cathy Ouvrier qui mène la danse en cuisine et Franck qui assure le service en salle et l’accueil bienveillant des clients. Un binôme, dans la vie et dans le travail, qui met tout en œuvre pour valoriser la région et les savoir-faire normands en sélectionnant avec les producteurs locaux, les meilleurs produits qui parfumeront les assiettes de la Maison. Cathy a grandi à la campagne dans une famille d’agriculteurs maraîchers. Le goût, les saveurs et les produits de saison, ça lui parle ! Maître-artisane, dotée d’une expérience diversifiée allant de la gastronomie à la bistronomie, elle cuisine avec son cœur, sa personnalité et sa gourmandise naturelle, des plats de caractère empreints de générosité. D’un tour de main expert, elle revisite avec élégance les classiques comme avec sa poule au pot au jus de truffe, son parmentier de canard au pommeau ou encore son écrasée de pommes de terre dont elle seule a le secret ! Sa créativité se retrouve en toute délicatesse dans un tartare de thon, sorbet tomates-basilic. Pour Cathy, cuisiner c’est donner du bonheur, l’évanescence d’un instant de plaisir qui restera longtemps à l’esprit. La promesse d’un joli moment culinaire. Restaurant labellisé Valeurs du Parc.

  • La Tourelle Gourmande – Bourneville Sainte-Croix
  • Tarifs vente à emporter : menu à 21 €
  • Tarifs habituels : formule à 17,50 € (le midi en semaine) et menu à partir de 26€

Christele de Almeida, une zenitude affirmée

C’est avec le sourire que Christèle de Almeida accueille, depuis maintenant 12 ans, ses habitués et la clientèle de passage au Bistrot du Havre à Pont-Audemer. Ancienne directrice d’hôtel-restaurant, cette femme cheffe organisée et posée est revenue à ses premiers amours – la cuisine – et gère d’une main de maitre son petit restaurant à pans de bois à l’ambiance brasserie de quartier. Il faut dire qu’elle est à la fois aux fourneaux, en salle ou en terrasse, à servir et bichonner ses clients, un exercice qui demande bien des talents. Son marché, elle le fait à Pont-Audemer, sur l’étal de son crémier ou de son maraîcher local qui ne fait que des légumes de saison, chez les bouchers et autres commerçants de la ville. Des rencontres et des échanges qui lui sont chers et participent au dynamisme, à la solidarité et à la convivialité de la petite cité qu’elle affectionne particulièrement. A l’ardoise, Christèle affiche chaque jour une nouvelle carte avec 4 entrées, plats et desserts, une cuisine d’humeur, familiale et traditionnelle ou l’on retrouve aussi quelques spécialités bien normandes. Réservation fortement conseillée.

  • Le Bistrot du Havre – Pont-Audemer
  • Tarifs vente à emporter : 9,80 € à 11,50 € ( plat ou plat-dessert), tous les midis du lundi au samedi – le dimanche sur commande à partir de 6 personnes
  • Tarifs habituels : formules de 13,80€ à 19,80€

Fanny Chomont, une savoureuse timidité

Si vous cherchez une femme cheffe au Neubourg, vous la trouverez dans la cuisine du restaurant « On cherche encore ». Fanny Chomont, jeune femme de 24 ans, a fait ses armes dans deux belles maisons gastronomiques. Originaire de la région, elle régale depuis 2017, les gourmets de son propre restaurant, un lieu simple au cadre rustique et convivial.  Enfant déjà, la cuisine était l’un de ses terrains de jeux favoris, un passe-temps devenu passion. Un savoir-faire et surtout un métier qui lui permet aujourd’hui d’apprendre en permanence tout en laissant libre cours à sa créativité. Et si Fanny se dit plutôt timide et discrète, c’est en revanche derrière le piano qu’elle s’exprime pleinement avec du 100 % Fait Maison et de bons produits locaux et de saison. Ses coups de cœur ? Les légumes et les poissons qu’elle adore travailler, en témoigne le délicieux bar cuit sur sel en cocotte présenté directement à table. Le foie de veau est aussi une de ses petites merveilles plébiscitées par les clients. Les gastronomes végétariens et végétaliens ne seront pas en reste, sur réservation, Fanny met un soin particulier à l’élaboration de leur menu. Bref, Au Neubourg ne cherchez plus, voici une petite table qui mérite bien le détour.

  • On cherche encore – Le Neubourg
  • Tarifs habituels : formules à 15,90€ (le midi en semaine) et menu à 25,90€