Ajouter à une liste de favoris

Porte d’entrée de la Normandie pour les Yvelines, la Val d’Oise et l’Eure et Loir, l’Eure fait parti des 5 départements qui composent la Normandie. Avec un positionnement slowlife et déconnexion déployée depuis plusieurs années, une réalité demeure.  91% des touristes ou excursionnistes viennent découvrir les beautés de Giverny, de Lyons-la-Forêt, du Marais Vernier ou de l’abbaye du Bec-Hellouin à l’aide de leur véhicule. C’est un fait, une évidence et c’est même parfois obligatoire pour certains trajets. Pourtant une fois arrivé sur votre lieu de résidence, n’hésitez pas à couper le contact et à découvrir le petit marché artisanal, le site historique à pied, en vélo, en train ou avec l’aide des transports en commun. Venez, faisons un bout de route ensemble dans le réseau de transport de l’Eure !

Tutute fais la voiture

Destination hyper accessible, venir ou se déplacer dans l’Eure peut se faire à l’aide de deux axes majeurs, l’A13 et l’A28, mais pas uniquement.

L’A13, c’est l’autoroute de la Normandie, celle qui relie Paris à Caen, historiquement parlant la première autoroute de France. C’est l’accès privilégié des parisiens et franciliens qui veulent rejoindre la côte normande, mais également l’Eure la naturelle, l’authentique. Si vous décidez de prendre une petite pause régénératrice sur l’aire de repos de Vironvay (juste avant le péage d’Heudebouville) ce sera votre premier pied posé sur le sol eurois. L’A13, c’est la voie royale vous permettant de vous déplacer vers Vernon, Giverny, Pont de l’Arche sur sa frange Est. Pont-Audemer (la petite venise normand) ou Beuzeville sur sa frange Ouest.

L’A28 est plus jeune que son aînée l’A13, mais partage tout de même 20 km de tronçon commun. Inaugurée en 2005, elle permet de relier Abbeville à Tours. Elle vous donnera accès au Neubourg, à Évreux, à Harcourt et à Bernay.

L’Eure est aussi traversé d’un vaste maillage de nationales, départementales ou voies communales. 13 881 kilomètres de possibilités, de destinations pour construire à votre guise et votre rythme l’itinéraire qui vous mènera à richesse de notre patrimoine culturel ou naturel. La voiture, ne fait partie des modes de transport les plus « écolo » quand on est seul à bord et que l’on multiplie les navettes ou les petits déplacements. Mais quand le véhicule compte 4 ou 5 passagers et que surtout on pratique le co-voiturage, le résultat n’est plus le même. Le département de l’Eure comptabilise plus de 13 aires de covoiturage et une application www.covoiturage27.net pour vous faciliter la vie.


Tchou Tchou fait le train

Alternative à la voiture, le train est le service de transport idéal pour réaliser les liaisons avec les zones urbaines de l’Eure que sont Évreux, Vernon, Bernay, Gisors, Gaillon ou Val de Reuil au départ des lignes ferroviaires de Paris, Rouen ou Caen.

Tous les services, hébergements et offres touristiques vous tendent les bras. Si vous êtes à la recherche d’itinéraires touristiques desservis par les transports, c’est possible. Il y en a qui ont essayé et ils n’ont pas eu de problème.

À partir de la gare routière de Vernon vous pourrez accéder par navette ou par voie cyclable à Giverny. À Val-de-Reuil, les lignes de bus du SEMO (réseau de transport urbain) vous portent à quelques minutes de Louviers ou du parc de loisirs de Léry. À Gaillon, la ligne 290 qui dessert les Andelys, vous posera au pied de l’emblématique château de Richard Cœur de Lion : Château-Gaillard. L’accès à Gisors et son château médiéval pouvant se faire soit par TER, ou également via le transilien J.

Cela sonne comme une évidence, mais cela va mieux en l’écrivant, l’intermodalité est de rigueur dans l’Eure et donc vous trouverez à proximité de ces gares, des taxis, des transports publics, transports en communs urbains et des parkings si vous optez pour le déplacement mixte. Mi-voiture, Mi-train.

On vous l’avait dit, l’Eure n’est qu’à une portée de train de Paris. Il convient toutefois de bien préparer votre itinéraire, vérifier les heures de transports, pour s’éviter quelques déconvenues. Les Offices de Tourisme sont également une source d’information pour circuler sur le réseau ou connaître les horaires des bus de l’agglo.


Ding-Ding fait le vélo

Avec plus de 87 chemins de randonnées inscrits, le passage de l’Avenue verte Londres-Paris, le schéma départemental véloroute voie verte qui a pour ambition de relier la majorité des itinéraires cyclables et demain la Seine à Vélo, l’Eure est propice à l’itinérance douce.

Face aux enjeux climatiques, mais également au télétravail, les aménagements de pistes cyclables ont changé de braquet. Que l’on soit « vélo-taffeur » ou visiteur, la bicyclette va devenir un moyen de transport facile et aux usages facilités. C’est à la fois une question d’attractivité touristique, mais également de cadre de vie.

L’Eure dispose de 8 lieux de location de vélo répartis sur l’ensemble du territoire, comme à Evreux, Gisors, Vernon, Les Andelys, Autheuil-Authouillet, mais aussi de plusieurs réparateurs.

La Seine à vélo vous permettra dès 2021 de vous déplacer pour aller de Paris à la mer. Dans l’Eure c’est plus de 120 kilomètres de découverte qui vous attendent. Les 30 professionnels labélisés Accueil vélo qu’ils soient hébergeurs, sites et lieux de visite vous accueilleront avec plaisir.

Balade à vélo en bord de Seine, aux Andelys