L’Eure est une destination normande avec de nombreux châteaux et abbayes aux noms parfois atypiques. On y retrouve les origines du Duché de Normandie et de l’Histoire de France à travers le legs des invasions vikings et de grands personnages.

Château-Gaillard, château fort en vallée de Seine

Richard Cœur de Lion est sans nul doute un acteur majeur de la Normandie Médiévale. Afin de sécuriser la vallée de Seine, il ordonne la construction d’une place forte en 1198 aux Andelys petit village qui domine le méandre du fleuve dans l’Eure. En seulement un an la majestueuse forteresse est achevée. Selon la légende, le Roi Richard s’exclame alors « Que voilà un château gaillard ! ». 

Château Gaillard et la vallée de Seine

L’Abbaye de Bonport, abbaye cistercienne en vallée de Seine

Située entre Giverny et Rouen, à Pont-de-l’Arche, l’Abbaye de Bonport est marquée par Richard Cœur de Lion. C’est au cours d’une partie de chasse non loin de la Forêt domaniale de Bord-Louviers que le Roi Richard tombe de cheval dans la Seine. Faisant vœu de dédier un lieu à l’Eglise s’il arrive à « bon port », il atteint l’autre rive et décide d’y fonder un monastère cistercien en 1189 baptisé depuis l’Abbaye de Bonport en bord de Seine.

L’Abbaye de Bonport

La Tour Grise, donjon du Roi Philippe-Auguste

Ce n’est pas le nom d’un opus de Tolkien du Seigneur des anneaux mais bien le nom d’un ancien donjon qui marque la limite entre le Perche et la Normandie. Située à Verneuil d’Avre et d’Iton « plus beau détour de France », la Tour Grise tire son nom du grison (une pierre marron) utilisée lors de l’édification de la tour par le Roi de France Philippe-Auguste en 1204 après la conquête du Duché de Normandie. Ce fut également une place forte lors de la Guerre de Cent Ans dans le Sud de l’Eure.

À l’intérieur de la Tour Grise

L’abbaye de Mortemer, héritage de Guillaume le Conquérant

A quelques minutes de Lyons-La-Forêt « plus beau village de France », l’Abbaye de Mortemer est située entre Rouen et Beauvais. Fondée en 1134 par Henri de Beauclerc, fils de Guillaume le Conquérant, elle est la première abbaye cistercienne du Duché de Normandie. Son origine est latine « Mortum » et « Mare » qui signifient « Mer Morte » à prendre au sens descriptif du terme puisque de nombreux plans d’eau et marécages sont présents dans la région de l’Eure au Moyen-Âge.

L’Abbaye de Mortemer

L’Abbaye du Bec-Hellouin, un nom aux origines vikings

Plus « Beau village de France » non loin de Brionne et de BernayLe Bec-Hellouin est célèbre pour son abbaye Notre-Dame que l’on peut découvrir à vélo le long de la voie verte reliant Evreux à la Vallée du Bec. Son nom provient de la rivière Bec, mot d’origine scandinave lui-même héritage des invasions vikings en Normandie. Hellouin ou Herluin, Comte de Brionne, décide sa construction vers 1034 qui devient rapidement un centre spirituel renommé à travers l’Europe.

L’Abbaye du Bec-Hellouin