Le 31 Jul 2022

Née en Inde en 1972, Savitri de Rochefort a été initiée à la musique à l’âge de 5 ans par l’étude du violon à la Schola Cantorum à Paris.

En 1983, elle est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP). En 1988, elle part aux USA étudier la Composition au Conservatoire d’Oberlin (Ohio) et obtient le Diplôme du Young Artists Composition Program du Summer Music Program dispensé par le Boston University Tanglewood Institute (BUTI). De retour en France, elle est admise en 1989 au Chœur de l’Orchestre de Paris. De 1993 à 1996, Savitri de Rochefort est admise au CNSMDP en Deuxième Cycle d’Ecriture où elle obtient un Premier Prix d’Harmonie (Classe de Roger Boutry), un Deuxième Prix de Contrepoint (Classe de Bernard de Crépy) et un Premier Prix de Fugue (Classe de Thierry Escaich). L’été 1994, elle suit les Master Classes de Phyllis Curtin dans le cadre du Vocal Music Department du Boston University Tanglewood Institute (BUTI). A la suite de ces formations, Savitri de Rochefort décide de fonder son propre ensemble, l’Ensemble Vocal de Paris, devenu en 2016 Ensemble Zoroastre.

Elle a dirigé récemment au Château d’Harcourt l’opéra les Noces de Figaro de Mozart.

Nicolas commence ses études musicales dans la région bordelaise par la clarinette et le piano. Après avoir obtenu ses prix de Clarinette et d’Ecriture aux Conservatoires de Bordeaux et Bayonne Côte-Basque, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en Clarinette Ancienne ainsi qu’en Écriture (Harmonie, Contrepoint, Fugue et Formes). Il en ressort diplômé d’un Master et Prix en écriture.

En parallèle de son cursus, il obtient une Licence de Musicologie à la Sorbonne.

Spécialisé dans la pratique sur instruments d’époques, il a intégré et suivit la formation du Jeune Orchestre Altantique qui regroupe des étudiants d’Europe encadrés par les musiciens de l’Orchestre des Champs Elysées. Il joue depuis dans divers ensembles et orchestres sur instruments d’époques et modernes.

Passionné également par la composition, il obtient un troisième prix au concours international de composition Leopold Bellan en 2013 et commence ainsi depuis quelques années à produire des pièces pour diverses formations. En 2018, sa pièce Seul l’amour sur un poème d’Ibn Arabi pour orchestre d’harmonie et chœur a été jouée au festival Choeurs d’Orchestres à l’auditorium de Bordeaux par les musiciens de l’Orchestre National Bordeaux-Aquitaine et des musiciens amateurs. Egalement sa pièce Thiacyn pour piano seul a aussi été crée la même année par la pianiste Ida Pelliccioli et jouée en France, en Italie et aux Etats-Unis.

Son activité d’écriture musicale l’amène également à écrire de nombreux arrangements pour orchestre et petites formations.

Programme :
Divertimento en ré majeur KV 136
Concerto pour clarinette de basset KV 622 en la majeur
Entracte
Symphonie n°40 en sol mineur KV 550

Le concerto pour clarinette de basset et orchestre en la majeur K 622 de Mozart

C’est un pur chef d’œuvre. Le concerto a été achevé et créé en 1791, deux mois avant sa mort. L’œuvre a été écrite à l’intention de son ami et frère maçonnique Anton Stadler, clarinettiste virtuose à la cour de Vienne. On considère souvent le Requiem comme l’œuvre ultime de Mozart, son testament musical. Cependant, ce concerto est en réalité sa dernière pièce instrumentale achevée et reflète ici toute la tendresse, la vitalité et le lyrisme qui émane de ce génie.

Modalités de réservation : Conseillée pour individuel, Conseillée pour groupe

Date

Le 31 Juillet
Dimanche Ouvre à 17h

Tarifs

Type Tarif
Tarif de base 30 €
Tarif réduit 15 €

Avis

Aucun commentaire.

Ajouter mon avis