Noix de Saint Jacques © La Grand Mare

La Normande

La Normande

Avant de partir à travers champs en Normandie, il est de rigueur de savoir reconnaître la vache de la région. Notre tuyau pour un sans-faute : la regarder dans les yeux… La belle normande porte toujours des lunettes brunes !

 

 

Vaches normandes©Eure Tourisme, C. MichaudLa production du bœuf de race normande relève d’une longue tradition en Normandie, sans soute du milieu du XIXème siècle puisqu’on en trouve la description dans des récits relatant le Carnaval de Paris et que l’on souligne aussi la présence de ces bœufs forts sur les marchés de Sceaux et de Poissy qui approvisionnaient, à l’époque, la capitale en viande bovine.

Pour la petite histoire, la race normande est issue d’un croisement de trois races anciennes, la Cotentine, l’Augeronne et la Cauchoise. C’est une race qui se distingue indéniablement par la qualité de son lait mais aussi (et ça on le sait moins) par la qualité de sa viande ! 

 

Et pour vous parler de sa viande, quoi de mieux finalement que de reprendre les commentaires d’un spécialiste gastronomique tel que Gault et Millau : « C’est une viande bien mûre, finement persillée, qui a une belle couleur, presque violette. Bonne jutosité. Beaucoup de moelleux et de soyeux. Du beurre avec un petit goût de noisette. Viande fondante, saveur extraordinaire. On rêve d’en manger comme cela plus souvent »

On vous laisse tester et nous en dire des nouvelles…